1 janvier 2020

Blessures invisibles - Isabelle Villain - Editions Taurnada

Thriller

Editions Taurnada - 9 janvier 2020 - 254p 


Blessures invisibles Isabelle Villain Editions Taurnada avis chronique happybook



Synopsis : Le major Maraval est retrouvé mort à son domicile, une balle dans la tête, son arme à la main. La thèse du suicide est pourtant très vite abandonnée par le groupe du commandant Rebecca de Lost, et les pistes militaires et familiales se multiplient. Dans le même temps, le « tueur au marteau », demeuré silencieux depuis l'enterrement du capitaine Atlan, décide de reprendre du service. Deux enquêtes sous haute tension.

Blessures invisibles Isabelle Villain avis chronique happybook happymanda

Ma lecture :

L'année 2020 commence en apothéose. J'ai totalement succombé. Un bouquet final qui cloture une enquête, une autre en parallèle, et toujours ces personnages bien campés et humains comme je les affectionne.

Je l'attendais avec impatience ce roman. J'avais lu le précédent "Mauvais genre" - chronique en lien -  la lecture fut prenante. La fin m'avait laissé un petit goût d'inachevé. L'auteure m'avait rassuré sur cette impression : une suite était en préparation donc rien d'anormal dans ma sensation.

mauvais genre isabelle villain editions taurnada happy book livres addict
Chronique de Mauvais Genre par ici
C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé le commandant De Lost et toute son équipe. Vous pouvez prendre le train en marche mais cela reste toujours plus sympathique de suivre l'évolution des personnages.

Rebecca a du mal à se relever du décès d'Antoine lors de la dernière opération. En plus, cette dernière l'a éloignée de son amant. Son travail est sa planche de salut. Un suicide maquillé d'un membre de l'armée va tout d'abord lui donner du fil à retordre. Difficile d'obtenir des informations dans ce milieu ultra protégé surtout quand il s'agit d'aborder le sujet épineux du stress post traumatique au retour de guerres. Des blessures invisibles qui tuent à petit feu. Si l'affaire est compliquée Rebecca gère, mais c'est à ce moment là que le tueur au marteau que tout le monde pensait sous les verrous décide de réapparaître. Même mode opératoire, même signature et Rebecca est encore plus dans sa ligne de mire. De nouvelles nuits blanches en perspective.

A nouveau, j'ai suivi ces doubles enquêtes avec un vif interêt. L'une ne prend pas le pas sur l'autre, les deux sont soignées Les esprits retors nous subjugent et on a qu'une hate c'est de connaitre la vérité. Le scénario est dangereusement addictif de bout en bout. Isabelle Villain va dresser le portrait de deux psychopathes aux desseins machiavéliques. La psychologie pour chacun d'eux est élaborée avec profondeur et finesse. L'auteure les maîtrise les peaufine bravo. Les scènes de meurtres par le tueur au marteau vous glacent le sang. J'ai aimé cette montée dans l'horreur au fur et à mesure que le serial killer prend de l'assurance. Elle nous place en spectateur totalement impuissant, je frissonnais mais j'adorais ça.

Le rythme est soutenu que ce soit dans l'enquête ou dans les réflexions de chaque protagoniste aucun temps mort, et l'ennui ne vous guettera à aucun moment. Je me suis surprise à revenir en arrière, pour décortiquer encore et encore des passages, essayer de deviner le "qui" mais impossible. Le coup de massue à la fin.

L'application donnée à la descritpion du stress post traumatique, ces blessures béantes que ne guérissent jamais, est simplement émouvante. Je me suis mise à la place de ces soldats, chacun exorcisant à sa façon ce mal qui les ronge. C'est la partie la plus émotionnelle du roman.

Un livre où on finit les yeux totalement écarquillés, l'horreur parfaitement dosée vous maintient en alerte, et toujours des personnages humains et attachants que l'on a encore envie de retrouver.

J'espère que les aventures du Commandant De Lost et de toute son équipe ne vont pas s'arrêter là. C'est captivant et vous ne serez pas déçu.

PS : le tueur au marteau m'a épargné mais j'ai gardé ses escarpins !

Le booktrailer : 



Blessures invisibles Isabelle Villain avis chronique happybook happybook avis chronique happybook Editions Taurnada
Merci aux Editions pour cette lecture 
NB : trouverez vous l'indice caché au sujet du roman dans ma photo ? 

Petite biographie sur l'auteur : Isabelle Villain est une auteure française née en 1966 à Casablanca.
Mauvais genre Isabelle Villain avis chronique bookaddict happymandaAprès une école de commerce et un troisième cycle de publicité, elle a travaillé pendant plusieurs années dans la publicité, la presse, l’événementiel et l’organisation de salons professionnels.

En 2000, elle se lance dans l’écriture de romans policiers. Des romans "régionalistes" à diffusion locale dans un premier temps, puis en diffusion nationale.

Bibliographie : 

2014 : Peine Capitale
- 2016 : Âmes battues
- 2018 : Mauvais genre
- 2019 : Blessures invisibles

♥ Vous l'avez lu ? vous souhaitez le lire ? dites nous le en commentaire ! ♥


Blessures invisibles Isabelle Villain avis chronique happybookavis chronique happybook Editions Taurnada

instagram happymandapassions happybook
Rejoins moi sur Instagram

Aimé ? liké !



Blessures invisibles Isabelle Villain avis chronique happybook avis chronique happybook

                                 Blessures invisibles Isabelle Villain avis chronique happybookavis chronique happybook                                           

2 commentaires:

Instagram