17 juil. 2019

Monsieur - EL James - auteur de 50 nuances de Grey

Roman


Editions JC Lattès - 29 mai 2019 - 450p // Traduction :


Monsieur EL James 50 nuances de Grey avis chronique happybook happymanda livre addict



Présentation de l'éditeur Londres, 2019. Le séduisant Maxim Trevelyan a toujours mené une vie facile. Riche aristocrate, il n’a jamais travaillé et a rarement dormi seul. Et lorsque la tragédie frappe, son existence est bouleversée. Maxim hérite du titre, de la fortune et des domaines familiaux, avec toutes les responsabilités que cela implique. Un rôle auquel il n’est pas préparé.
Mais son plus grand défi est de lutter contre son irrépressible attirance pour une jeune femme au passé trouble, dénuée de tout, qui vient d’arriver en Angleterre. Fasciné par cette mystérieuse musicienne, aussi discrète que belle, Maxim voit son désir se transformer en amour ; un sentiment qui lui est encore inconnu. Qui est vraiment Alessia Demachi ? Maxim peut-il la protéger du péril qui la menace ? Et comment réagira-t-elle, lorsqu’elle découvrira que lui aussi cache des secrets ? 

Mon avis :
Et oui je fais partie de celles qui ont lu 50 nuances de Grey même je me suis arrêtée au volume 2. Le premier ne m'a pas émoustillé mais j'ai apprécié l'écriture de cette auteure et la façon de mener l'histoire était originale.

La version film on oublie trop loin du roman et je n'ai pas retrouvé la psychologie de Christian Grey totalement bâclée.

Bref, je ne suis pas là pour vous parler de Grey mais de Monsieur. J'étais très curieuse de le découvrir, la comparaison allait forcément avoir lieu mais tant pis.

Je constate que si le roman ne fait pas dans le registre bondage sado maso, il a gardé le code de Grey/Cendrillon : l'homme riche jouissant sans limite et la femme pauvre qui ne demande qu'à être sauvée. Le trait d'union : l'amour. Et à nouveau nous avons une vierge soumise.

Maxim Treyveland - le Monsieur de l'histoire - vient d'hériter de son frère décédé dans un accident de la circulation. Le voila promu comme Lord, à la tête d'un petit empire, et le pauvre Monsieur voit sa vie de dandy oisif perturbé, là je dirais "pauvre chou" ! La moralité n'est pas trop de mise puisqu'il couche, à peine son frère en terre, avec sa veuve, Caroline. Lorsqu'il croise sa femme de ménage, Alessia un jeu de séduction s'ensuit. Il tombe amoureux au premier regard, c'est un peu gros mais bon ce livre est là pour faire rêver. Au travers, d'un récit basé sur les sentiments et l'érotisme, El James va toutefois intriguer un temps soit peu son lecteur et interroger son coté humain en développant le trafic des femmes.




Le roman est plus beau de l'extérieur que de l'intérieur. Les dialogues sont longs et assez inconsistants, je ne peux pas dire qu'il est difficile à lire, mais l'intérêt étant réduit, ma lecture a traîné. L'histoire a un certain charme, il faut le reconnaître, mais ce roman aurait mérité quelques coupures, il aurait gagné en mordant.

Maxim est un anti héros. Pas très chevalier, pas très constant, pas très viril, et très égocentré. Grey avait au moins le mérite de se positionner en chef de meute. Que dire de Alessia ? Elle vient d'Albanie, la pauvreté, l'esclavage, le malheur, beaucoup de clichés un peu trop gros. Elle a peur constamment et est très asservie à l'homme. Vierge comme je le disais plus haut, et même avec le plus médiocre des amants, j'ai nommé Maxim, elle parvient à jouir au premier rapport. Chapeau Madame !
Caroline, la veuve pas du tout éplorée, d'entrée je l'ai trouvée imbuvable. Quant aux "Méchants" on ne fera pas de commentaire.

Si vous le lisez pour les scènes de sexe, oubliez aussi. C'est à peine érotique et mon imagination n'a pas su faire le reste avec si peu.


L'histoire sentimentale est la pierre angulaire de ce roman. Elle est dans son ensemble bien menée mais trop de détails l'alourdissent. Le personnage de Maxim évolue vers un être moins narcissique et plus ouvert heureusement ! L'auteure va bien décrire le panel des sentiments. Leur construction se fait en symbiose, mais il manquait la passion. Dommage car il y avait de quoi faire sur les idées de base.

Au final, une lecture longue et décevante. L'histoire de fond est intéressante, à la fin quelques passages où cela bouge un peu plus, mais cela n'a pas été suffisant pour me convaincre. Je dirais que le style narratif y est pour beaucoup et qu'il est de piètre qualité. L'auteure vivrait elle sur ses acquis au lieu de s'améliorer ? ou la pression a été si forte qu'elle ne l'a pas suffisamment relu ?
Le meilleur avis d'un roman est celui que vous vous faites vous même après sa lecture. Celui ci n'est que le mien, je vous invite donc à tenter l'aventure, après tout les gouts et les couleurs....

monsieur el james avis chronique livre addict happymanda
Merci à 2 mn in book de 20 mn pour cette lecture


♥ Vous l'avez lu ? vous souhaitez le lire ? dites nous le en commentaire ! ♥


Petite biographie sur l'auteur
Erika Leonard, dite E. L. James est née le 7 mars 1963 à Londres. C'est une romancière britannique, auteure de la romance érotique Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades of Grey), grand succès en librairie à partir de 2010. En 2012, le magazine Time l'a fait figurer dans sa liste annuelle « The 100 Most Influential People in the World ». Son roman, Cinquante nuances de Grey, était au départ une fanfiction de la série Twilight qui a évolué en trilogie publiée par Vintage Books. Premier tome de la trilogie Fifty Shades, cette romance érotique contient des scènes explicitement érotiques mettant en vedette des éléments de pratiques sexuelles impliquant la servitude, la discipline, le sadisme et le masochisme. Le livre a été adapté en film, sorti le 11 février 2015 et réalisé par Sam Taylor-Wood, avec Jamie Dornan et Dakota Johnson. Les trois tomes de la saga (traduits en 52 langues) se sont vendus à plus de 125 millions d'exemplaires dans le monde, dont 35 millions aux Etats-Unis. En juillet 2015, E.L James publie le premier tome d'une seconde trilogie : Grey. Ce premier tome raconte la même histoire d'amour du point de vue de Christian Grey, le "dominant" SM fou amoureux de l'innocente Anastasia Steele.

La Vie sauvage des femmes  - Bénédicte Brézillon livre addict happybook happymanda


Aimé, liké




Monsieur - EL James - auteur de 50 nuances de Grey
                                 Monsieur - EL James - auteur de 50 nuances de Grey                                      
                                            

7 commentaires:

  1. Ouff, pas trop le goût déjà que je bâclais les scènes de sexe, redondantes pas d'allure (Désolée pour les fans du genre ! ) de ses premiers romans ...J'aurais comme eu le goût de voir comment elle allait évoluer après le succès de ses précédents romans ..Là je viens d'être un rien refroidie ..Mais je vais l'ouvrir quand j'aurai un peu de temps à perdre (si j'en ai ) histoire de me faire une idée moi aussi ..Merci Laure pour ta critique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai vraiment trouvé ça long et creux en dialogue, les passages sur les taches menagères à n'en plus finir ne m'ont pas trop donné de désir lol

      Supprimer
  2. Oh j'avoue que pour ma part, j'ai passé un bon moment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh tant mieux alors, c'est penible une lecture qui ne nous plait pas mais ça arrive

      Supprimer
    2. au fait Kimysmile j'ai fait un tour sur ton blog il est très beau j'adore tu l'agrémentes de plein de choses

      Supprimer
  3. Merci Laure pour cette chronique ! Bisous 😘 et bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  4. Il est dans ma PAL et je compte bien le lire un jour.
    Merci pour ton avis.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer

Instagram