6 févr. 2019

The wife du réalisateur Björn Runge - Janvier 2019

Drame

Film Américain - 1h41 - 2018 sortie en France 2019

The wife glenn gloss avis film cinéphile


Synopsis : Joan, épouse fidèle du célèbre auteur Joe Castleman, accompagne son mari à Stockholm où il doit recevoir le prix Nobel de littérature. Or dans l'avion, elle comprend petit à petit qu'après de longues années de vie commune, elle ne le supporte plus. Pourquoi ? Le passé et les rancoeurs ressurgissent alors.
Devra-t-elle briser leur secret au risque de tout perdre ? 

Acteurs : 

Glenn Close, Rôle : Joan Castleman
Christian Slater, Rôle : Nathaniel Bone
Jonathan Pryce, Rôle : Joe Castleman
Max Irons, Rôle : David Castleman

Mon visionnage : 


Terrible d'un coté et magnifique de l'autre.

Nous nous rappelons tous de Glenn Glose dans "Liaison fatale" avec Mickael Douglas. Elle tenait un rôle magistral, celui de la maîtresse manipulatrice prête à tout. Dans ce rôle obsessionnel, elle excellait.

Je la retrouve aujourd'hui, elle n'a pas perdu une once de son jeu d'actrice. J'ai eu l'impression d'être au coeur même de ce couple, elle ne joue pas la comédie elle joue la vraie vie. Je me suis identifiée à cette femme blessée qui encaisse depuis des années. J'étais totalement révoltée par ce qui lui arrive. Glenn Glose apporte une épaisseur à l'histoire incroyable.


De quoi il s'agit ? 

Les amoureux des livres vont être aux anges, ce film parle d'eux.

Un couple de septuagenaire viennent d'apprendre l'heureuse nouvelle : Monsieur reçoit le prix Nobel de littérature pour son dernier livre. Ils s'envolent vers Stockholm. La lassitude de l'épouse est perceptible dès les premieres images. Est ce une banale fin d'amour d'un couple qui s'est tant aimé ? ou pire que cela ? Au travers des flashbacks, des comportements et des petites phrases de Joann nous comprenons rapidement de quoi il s'agit.

Non Joann n'est pas une femme battue, Joann aime son mari en prend soin avec amour malgré les années passées ensemble. Mais ils portent un terrible secret, un secret qui sert Monsieur mais qui annihile totalement Madame.

Alors attention les féministes, ce film va vous faire bondir. Vous allez vous insurger, crier que c'est honteux, qu'il n'y a aucune forme d'amour là dedans. Et surtout vous faire poser la question : POURQUOI ?

Ce qui se passe au sein de ce couple n'amène aucune forme de respect, a détruit la vie de cette femme et même de leur fils. Monsieur est un parfait égoïste, égocentré que l'on a envie d'étrangler. Son rôle a été si facile à supporter comparativement. Je me suis demandée si tous auteurs étaient ainsi !

Et la fin ............. la fin donne encore plus de poids à la grandeur de cette histoire, semi ouverte mais qui m'a laissé un double sentiment, dois je respecter cette femme, son courage ou m'insurger devant tant d'injustice et dire "couper on recommence tout" ?

Je me suis imprégnée totalement de l'atmosphère. Les retours en arrières dans les années 60 où la place de la femme est devant ses fourneaux appuient davantage encore la sensation d'enfermement.
La force que dégage Glenn Gloss est extraordinaire.

Le scénario est bien pensé et la mise en scène très bonne proche du huis clos. Le zoom intimiste sur ce couple qui traverse les années est tout en délicatesse. Glenn Glose donne une intensité à ce film que je ne soupçonnais pas du tout quand j'ai fait mon choix.

Je n'ai pas vu les minutes passées. Un portrait majestueux du couple que le réalisateur a très bien saisi au travers de sa caméra.

Un très bon visionnage même si l'histoire m'a accablée, des jeux d'acteurs parfaits et un scénario original qui me marquera longtemps.


La bande annonce : 



The wife de Björn Runge - Janvier 2019 avis film


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram